1er Congrès de la jeunesse du RCD : Belabbas fait feu de tout bois

Mohcine Belabbas bastonne le pouvoir lors de son discours d’ouverture, ce vendredi 4 mai au niveau de la mutuelle des matériaux de construction à Zéralda, Alger, du premier Congrès des jeunes militants du RCD marquant ainsi la naissance des Jeunes Progressistes. Il fait feu de tout bois devant un peu plus d‘un millier de jeunes congressistes, venus des différentes régions du pays assister à cet événement. Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie ne mâche pas ses mots et fustige le « système » dénonçant « le statuquo mortifère infligé à l’Algérie par ce (un) système politique ». L’orateur qui considère que « La situation, dans laquelle nous a plongé le régime, menace notre pays, y compris dans son existence même, avec une conjoncture régionale et mondiale où le terrorisme est de plus en plus instrumentalisé». Il averti  du risque « capable de faire voler en éclat l’unité de la nation. » Mohcine Belabbas déplore surtout l’absence du « pouvoir politique (qui) a disparu de notre pays » ainsi que le fait que « les institutions officielles, sans pouvoir effectif, sont marginalisées et leur rôle se limite à de la figuration sur une façade démocratique. » Le Rassemblement pour la démocratie et la culture qui veut s’assurer une transition investit dans sa jeunesse. Plus ouvert que d’habitude mais aussi tranchant qu’à ses débuts, le RCD semble trouver en la personne de son nouveau président, un meneur- rassembleur. Cela semble d’ailleurs, commencer à donner ses fruits. Apres avoir entrepris de désenclaver le parti, les dirigeants du RCD ont réussi à l’inscrire sur l’échiquier régional et international. Il exhorte les jeunes à « tout faire en même temps » car « le système en place est inapte pour répondre aux défis. » insiste Mohcine Belabbas. « Vous avez le droit de demander la formation que les dirigeants réservent à leurs enfants, vous avez le droit de découvrir les pays où ils envoient leurs enfants et vous avez le droit de bénéficier des loisirs qu’ils réservent à leurs enfants. » dira-t-il aux jeunes congressistes.«la mission de la jeunesse, le rôle de la jeunesse, le devoir de la jeunesse aujourd’hui c’est de se faire entendre pour l’avènement de ce nouveau destin car les solutions de demi mesures ont échoué, ce sont ces fausses solutions qui ont fait de l’Algérie un pays du désespoir, de la misère, de la violence et maintenant un pays qui devient la risée du monde. » souligne Belabbas. Il persistera dans son allocution pour cingler le pouvoir et interpeller l'assistance en martelant que «  plus que jamais, l’Algérie a besoin d’un président, un président qui fixe le cap et ouvre des perspectives et non d’un président qu’on exhibe épisodiquement pour leurrer l’opinion sur sa bonne santé, un président qui actionne son gouvernement pour la mise en œuvre de grandes réformes dans des domaines divers ».  

Allocution d’ouverture du Congrès des jeunes progressistes RCD

Publiée par Mohcine Belabbas sur vendredi 4 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *