Logement: l’Etat s’invite dans le marché locatif

  La crise met à mal les programmes de réalisation de logement, lesquels peinent toujours à couvrir une demande plus importante. Dans une conjoncture financière difficile, les pouvoirs publics se tournent vers le marché locatif comme alternative susceptible de satisfaire la demande. C’est dans ce sens que le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Temmar a indiqué dimanche sur les ondes de la Radio nationale qu’une nouvelle formule destinée à la location de logements sera introduite dans le marché locatif dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. Il a précisé à ce propos qu’une étude sur le marché locatif est actuellement en cours au sein de son département ministériel afin de diversifier l'offre de logement. Le ministre expliquera toutefois que son secteur œuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière de l'habitat. Le ministre a dans ce sens indiqué que "la nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", et d’ajouter que son département œuvre à diversifier l’offre afin de satisfaire la demande de chacun selon son revenu. Il est vrai que M. Temmar a expliqué à plusieurs reprises que la crise financière que traverse le pays pousse le gouvernement à chercher des alternatives pour la réalisation de logements dans le cadre du partenariat public-privé.  Le marché locatif semble dans sens une solution qui permettrait à la fois de générer des revenus aux promoteurs publics et privés en charge de la réalisation de logements, tout en opérant uen pression à la baisse des loyers des logements sur le marché locatif.
AADL : hausse des loyers de 1.700 DA
En ce qui concerne la hausse des prix des logements dans le cadre du programme AADL 2, le ministre a expliqué que ce n’est pas le coût du logement qui change mais c’est l’aide de l’état qui va baisser.  Et de préciser que pour les programmes de logements en la locatio-vente, l’Etat soutient les acquéreurs grâce à une aide frontale de 700.000 DA, qui ne sera pas touchée, mais aussi avec « une aide de 10.000 DA par mètre carré. C’est cette aide qui sera revue à la baisse et qui diminuera de moitié à 5.000  DA ». M. Temmar explique que cette baisse ne sera  pas répercutée sur le premier versement, puisque la première tranche que l’acquéreur doit payer ne changera pas, mais elle sera étalée sur 25 ans, soit 1700 DA/mois.
Retour du LPA
Pour ce qui est la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. nSelon lui, cette formule permettra à la classe moyenne d'accéder au logement tout en réduisant la tension sur les autres formules comme l'AADL, LSP et LPP. "Le dossier du LPA doit être épuré de toutes les carences et les lacunes qui avaient amené les pouvoirs à geler cette formule", a indiqué M. Temmar, ajoutant que son département ministériel a réuni récemment des experts et  responsables du secteur pour examiner les conditions d’une relance du LPA mais sous une nouvelle forme. Le ministre a ajouté que la priorité de son département « est de lancer tous les programmes qui n’ont pas connu un début des travaux », dont il estime le nombre à quelque 320.000 logements répartis comme suit: 20.000 LPL, 28.000 LPA, 138.000 location-vente, 16.000 LPP et prés 100.000 habitat rural.  Par ailleurs, l’invité de la rédaction de la radio Chaine 3 a affirmé que pour 2018, le programme de construction du ministère prévoit, également, « le lancement de 120.000 logements location-vente, la distribution de 80.000 aides au logement de type formule rurale, ainsi que la construction de 70.000 logements de type LPA ».  
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *