Accès aux crédits : les Français d’origine maghrébine et africaine discriminés

Une opération de testing provoque la polémique en France. L’opération menée par la ville de Villeurbanne à Lyon révèle que les personnes d’origine africaine et maghrébine peinent davantage à obtenir un emprunt et se voient proposer des conditions de crédit moins intéressantes. Selon BFM TV, le testing  reposait sur deux typologies de demande de crédits: un prêt pour créer son entreprise et un prêt pour acheter un appartement. Au total, douze banques ont été testées et, parmi elles, plusieurs dizaines d'agences. Les demandeurs étaient de nationalité françaises et avaient un profil identique -même revenus, même situation familiale- et leur demande portait sur un projet totalement comparable. Donc, en toute logique, les banques contactées auraient dû accueillir leur demande de façon identique. Sauf que l'un des demandeurs était "supposé comme sans origine migratoire" et l'autre "supposé comme d'origine subsaharienne". Et ce "testing" révèle que l'un et l'autre n'ont pas été traités de la même façon. Les résultats ont d’abord sur l’accueil réservé aux demandeurs et font ressortir que les « blancs été mieux accueillis que ceux dont la couleur et le nom laissait apparaître leur origine africaine ou maghrébine. Les écarts deviennent plus flagrants sur les propositions de financements. Selon BFM TV,  deux clients testés avec des profils similaires. Le client "supposé comme d'origine subsaharienne" dispose même d'un revenu légèrement supérieur et d'un apport plus important. Lorsqu’il a été possible de comparer les offres de prêts celui qui était "supposé comme sans origine migratoire" a fréquemment bénéficié d’une offre plus attractive, en particulier sur le taux d’intérêt. Les auteurs de l'étude soulignent tout de même qu'il s'agit d'un testing et non d'un sondage. Elle n'est donc pas "extrapolable à une population ou à un périmètre plus large" que celui de l'agglomération de Villeurbanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *