Affaire-701 kg de Cocaïne : rejet des demandes de mise en liberté provisoire pour 6 prévenus

La Chambre d'accusation près la Cour d'Alger a rejeté, mercredi, des demandes de mise en liberté provisoire déposées par les avocats de 6 individus arrêtés dans l'affaire des 701 kg de cocaïne, a-t-on appris auprès des avocats chargés de ce dossier. Parmi les individus arrêtés pour "constitution et financement d'un groupe criminel organisé", "crimes transfrontaliers et blanchiment d'argent", figure le principal accusé, K. Chikhi, importateur des viandes chargées à bord du navire provenant du Brésil et dans lequel la quantité de cocaïne a  été retrouvée. Les Garde-côtes du Commandement des Forces Navales, relevant de la Façade Maritime Ouest d' Oran (2ème Région militaire), avaient mis en échec, le 29 mai 2018, une tentative d'inonder le pays de 701 kg de cocaïne chargée à bord d'un navire commercial battant pavillon libérien, provenant du Brésil et passant par le port de Valence en Espagne avant d'atteindre les eaux territoriales algériennes à destination du port d'Oran. Dans une déclaration à l'APS, un des avocats des prévenus a affirmé que la chambre d'accusation près la cour d'Alger avait décidé mercredi de maintenir les mandats de dépôt émis le 08 juin par le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed, ajoutant que "la défense respecte les décisions de la justice et œuvrera sans relâche pour faire la lumière sur cette affaire". Le collectif de défense avait fait appel de la décision des mandats de dépôt émise par le juge d'instruction à l'encontre de 06 mis en cause impliqués dans cette affaire, appel rejeté par les juges de la chambre d'accusation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *