Assurances : Les assurés-véhicules directement indemnisés

  « Les compagnies d'assurance pourront directement indemniser leurs clients avant de procéder à une télé-compensation afin d'assainir entre elles les dossiers de remboursement. » Une convention contenant cette mesure est sur le point d’être finalisée par l'Union algérienne des sociétés d'assurance et de réassurance (UAR) et permettant ainsi l'indemnisation directe des sinistres des accidents de voitures a affirmé lundi à Alger son président, Brahim Djamel Kessali. Selon le P-DG de la Compagnie algérienne d'assurance et de réassurance (CAAR) qui était l’invité du au Forum d'El Moudjahid consacré au secteur des assurances, l’UAR ‘‘ travaille actuellement sur la mise en place d'une nouvelle convention appelée Indemnisation directe des assurés (IDA) qui devra permettre aux assurés contre les dommages et collisions de véhicules d'être indemnisés systématiquement sans que leur cas ne soit l'objet de recours. La signature de la convention entre les compagnies d'assurance devrait se faire avant la fin 2017’‘. Les assurés sous la formule ‘‘tous risques’‘ sont systématiquement remboursés au niveau de leurs agences et les compagnies d'assurance pourront directement indemniser leurs clients avant de procéder à une télé-compensation afin d'assainir entre elles les dossiers de remboursement. Ce futur dispositif, sans recours, permettra au client d’être remboursé au niveau de son agence d'assurance que ce soit pour la partie dommages ou pour la partie responsabilité civile. Sur un autre volet, celui concernant l'opération d'assainissement des recours cumulés depuis 2010, M. Kessali a avancé que grâce à la convention d'assainissement des recours au coût moyen, 78.000 dossiers ont été assainis à fin 2015 pour un montant global de remboursement de plus de 3 milliards de Dinars, soulignant qu'il s'agit des dossiers datant des années 2010, 2011 et 2012. Quant aux dossiers de 2013, 2014 et 2015, ils sont en cours de traitement grâce à la Convention inter-entreprises de règlement des sinistres automobiles matériels, ayant permis la réduction à moins de 45 jours les délais de remboursement des sinistres inférieurs à 150.000 DA, et à moins de 60 jours des sinistres supérieurs à ce montant. ‘‘Tous ces dossiers devraient être réglés avant d'entamer la phase de remboursement systématique et immédiat des assurés-dommages et collisions en laissant l'assainissement des dossiers se faire à posteriori entre les assureurs eux-mêmes grâce à l'indemnisation directe’‘, a-t-il promis. En 2015, le montant global des règlements de sinistres a atteint 71 milliards de DA dont 47 milliards de Dinars pour la seule branche automobile, selon M. Kessali, précisant que les compagnies d'assurances enregistrent annuellement plus d'un (1) million de déclarations de sinistres en raison de l'augmentation continue des accidents de la route. Abordant la situation financière des compagnies d'assurance, M. Kessali a fait état d'un recul de bénéfice mais qui n'est pas d'une grande incidence sur la santé financière des compagnies d'assurance, précisant que la marge de solvabilité des compagnies d'assurances, soit la capacité d'un assureur de faire face à ses engagements à l'égard de ses assurés, avoisine les 144%, alors que la loi exige un taux minimal de 15%. Par ailleurs, depuis son instauration en 2004, l'assurance catastrophe naturelle (CAT-NAT) n'a drainé que 700.000 souscripteurs avec un chiffre d'affaires global de 15 milliards de Dinars (en 10 ans) jusqu'à fin 2015, un montant jugé ‘‘très faible’‘ par M. Kessali par rapport aux 10 millions d'unités (logements, locaux, usines...) recensées sur le territoire national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *