Assurances : un réseau confiné à la capitale !

Les compagnies d’assurances peinent à diversifier leur portefeuille. Pourtant, dans cette conjoncture ô combien difficile, c’est devenu une question de survie pour des firmes qui accusent le coup d’une baisse drastique des primes en raison du déclin des importations de véhicules neufs. L’un défi auquel ces compagnies devront face est de sortir de leur cantonnement à Alger. Selon le dernier du Conseil national des assurances et repris par APS,  la wilaya d’Alger s’est accaparé 19 % des implantations réseau des compagnies d’assurances, soit près du cinquième des implantations, et 39,89 % de la production global du secteur en 2014, dans un pays qui compte 48 wilayas. Si le bilan du CNA ne publie pas de chiffres pour 2015 et 2016, il insiste sur la constance de ces chiffres, depuis 2009, date de la création de la base de données centralisée du Conseil. Il précise ainsi  que la production de l’ensemble des agences appartenant aux compagnies d’assurance en 2014 a été de 50 milliards de dinars à Alger sur 128 milliards DA de production globale du secteur alors que le taux est resté quasiment stable lors des deux années de référence. Des chiffres qui reflète d’ailleurs l’hypercentralisation qui mine les mentalités, non seulement au sein des administrations, mais aussi au cœur même des opérateurs économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *