Bouazghi : « la récupération des terres agricoles inexploitées doit être poursuivie »

Le ministre de l'Agriculture, de développement rural et la pêche, Abldekader Bouazghi a insisté lors d'une réunion avec les cadres du secteur, sur la nécessité de poursuivre l'opération de récupération des terres agricoles non exploitées, a indiqué mardi le ministère dans un communiqué. "Le foncier agricole est l'une des priorités de l'Etat et on doit poursuivre l'opération de récupération des terres non exploitées et leurs affectation aux porteurs de projets intégrés", a insisté M. Bouazghi lors d'une réunion avec les cadres de son département ministériel et ceux de l'office national des terres agricoles (ONTA), consacrée à l'examen des questions liées au foncier agricole . Ainsi, il a "insisté sur la nécessité de récupérer les terres agricoles inexploitées, notamment les terres relevant du domaine privé de l'Etat à l'effet de promouvoir et de moderniser le secteur et d'augmenter la production agricole nationale", précise la même source. Au cours de cette réunion, le ministre a également instruit les cadres de secteur à travailler sans "relâche pour préserver et protéger les terres agricoles". D'autre part, le ministre a instruit les cadres du secteur d'apporter plus de souplesse et de rapidité dans le traitement des dossiers de demandes d'accès à la terre conformément au dispositif mise en place par la mise en synergie des organismes intervenant sur la question et la création d'un guichet unique, ajoute le communiqué. "La récupération des terres agricole est une disposition réglementaire et il est temps aujourd'hui de valoriser et d'optimiser le foncier agricole notamment quant il s'agit du foncier productif", a -t-il souligné . M. Bouazghi a dans ce cadre, appelé à améliorer l'exploitation des périmètres agricoles en lançant des projets prioritaires reconnus potentiellement rentables et en privilégiant l'usage des énergies renouvelables. Il a également appelé à renforcer la dynamique décentralisée mise en place pour qu'elle soit en parfaite harmonie et en synergie avec une démarche d'ensemble de développement national intégré. Par ailleurs, le ministre a insisté sur la nécessité d'achever définitivement l'opération de conversion du droit de jouissance en droit de concession et mettre en oeuvre les dispositions de la loi n 10-03 du 15 aout 2010 fixant les conditions et modalités d'exploitation des terres agricoles relevant du domaine privé de l'Etat. Sur un total de 800.000 hectares (h) de terres distribuées, 290.000 h non exploitées ont été récupérées, et "feront l'objet de distribution et d'attribution au profit des investisseurs porteurs de projets structurants, destinés aux filières stratégiques", selon le ministère de l'Agriculture. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *