Ce qu’a coûté l’assainissement financier des entreprises

Photo NewPress
Photo NewPress
  L’assainissement financier des entreprises publiques économiques pèse lourd sur le budget de l’Etat.  Celui-ci a coûté pas moins de 2,9 milliards de dinars, soit 290 milliards de centimes. Selon les chiffres de la loi de règlement budgétaire pour l’exercice 2014 cet assainissement est intervenu au titre de la prise en charge des dettes fiscales des EPE par le Trésor public. Les largesses de l’Etat au profit du secteur économique ne se limitent pas seulement au secteur public mais englobent aussi le secteur privé. La LRB 2014 évoque dans ce sens, les montants octroyés à la bonification des taux d’intérêt sur les crédits accordés aux investisseurs lesquels ont bondi de 176 % pour atteindre 129 milliards de dinars. Le principal bénéficiaire est le groupe public d’électricité et de gaz Sonelgaz, qui a bénéficié de bonifications estimées à 84 milliards de dinars sur les taux d’intérêt sur les crédits destinés à financer leurs projets d’investissements. Il est, cependant, précisé que le montant des bonifications dont ont bénéficié les entreprises du secteur privé a été multiplié par dix, en une année, pour atteindre 23,66 milliards en 2014. Un bond justifié par la mise en œuvre des dispositions de l’article 51 de la loi de finances complémentaire 2011 et qui a consacré les avantages de bonification des taux d’intérêts au profit de l’entreprise algérienne et le rééchelonnement des dettes des entreprises en difficultés vis-à-vis des banques, ainsi que la prise en charge des agios dans ce cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *