Contrat algéro-malien pour la réalisation de centrales électriques

  Les entreprises algériennes partent à la conquête du marché africain. Le secteur de l’énergie semble être le vecteur idoine de cette africanisation des entreprises algériennes.  Ainsi et après le Tchad et le Soudan, les entreprises algériennes s’implantent au Mali. C’est dans ce contexte que le groupe privé Amimer Energie a signé lundi à Alger avec la société malienne Energie du Mali (EDM) des contrats de réalisation de deux centrales électriques de 40 MW Mali pour un montant de 70 millions de dollars. Le contrat en question englobe l'engineering et la réalisation de deux centrales électriques diesel dans les localités maliennes de Kati et de Dar Salam d'une puissance de 20 MW chacune. La cérémonie de signature de ces contrats s'est tenue en présence du ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa, et du ministre malien de l'Energie et de l'eau, Malick Alhousseini, et de responsables des deux entreprises contractantes. Ce premier contrat ouvre d’ailleurs la porte à une coopération plus approfondie entre les deux pays. Le ministre de l’Energie a indiqué qu’il s’agit-là de « l’amorce effective d’une coopération qui sera encore plus dense dans les années à venir et qui sera élargie pour englober tous les domaines possibles de coopération au service des intérêts communs des deux » pays. M. Boutarfa l’Energie a insisté notamment sur l’expertise que l’Algérie peut apporter en matière d’électrification rurale, d’engineering, d’études et de développements des réseaux électriques, notamment dans les régions isolées. Il a également affirmé la disponibilité de l’Algérie à accompagner le Mali, par le transfert de son savoir-faire et de son expérience, dans la concrétisation de leur programme d’urgence visant à installer une capacité supplémentaire de près de 200 MW . Le ministre malien. M. Alhousseini a indiqué aussi que les deux pays vont travailler conjointement pour identifier des projets concrets et qu’un groupe technique sera chargé d’établir une feuille de route en vue de les réaliser dans les meilleurs délais. Notons que le groupe le groupe Amimer Energie a été créé en 1989. Celui-ci  a développé ses activités de réalisation des centrales électriques depuis 2002, et ce, dans plusieurs régions en Algérie dont essentiellement le sud du pays pour le compte de Sonelgaz. Ce groupe privé avait déjà conclu un contrat avec le Tchad pour la réalisation d’une centrale électrique hybride de 30 MW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *