Cybercriminalité : 100 banques braquées, un milliard d’euros volés

C’est un cyberbraquage inédit. Europol a annoncé lundi que "plus de 100 institutions financières dans 40 pays" ont été visées par des actions de piratage. Elle a estimé que "les pertes cumulées dépassaient le milliard d'euros pour le secteur financier". Selon AFP qui cite Europol, Le "cerveau" de l’opération a été arrêté en Espagne. D’origine ukrainienne le chef de gang de cybervoleurs,  Denis K., a été appréhendé à Alicante dans le sud-est de l'Espagne, a indiqué popur sa part le ministère espagnol de l'Intérieur dans un communiqué. "C'était le cerveau d'un groupe de pirates informatiques qui prenaient le contrôle de systèmes d'entités bancaires, ce qui leur permettait de vider des distributeurs de billets à distance ou de modifier des comptes destinataires de virements de grande importance", selon le ministère. Avec trois collaborateurs russes ou ukrainiens, ce cybervoleur en chef "avait pu accéder à pratiquement toutes les banques de Russie" et extraire de l'argent d'une cinquantaine d'entre elles, selon Madrid. Des établissements financiers de Biélorussie, d'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, d'Ukraine et de Taïwan ont également été pris pour cibles. Concrètement, ces pirates étaient capables de commander à distance des distributeurs automatiques de billets, qu'ils programmaient pour distribuer de l'argent à un moment précis. Des complices attendaient alors à côté de la machine pour empocher l'argent craché de force par le distributeur, a expliqué Europol dans son communiqué. Selon Madrid, la mafia russe a aidé jusqu'en 2015 à récupérer l'argent aux distributeurs, puis à partir de 2016, c'est la mafia moldave qui en a été chargée... En Espagne, l'organisation avait attaqué au premier trimestre 2017 des distributeurs du centre de Madrid, réalisant des retraits frauduleux pour un demi-million d'euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *