En conflit avec Ooredoo : Djezzy sommé par la Justice de retirer la marque « Hayla »

  Coup dur pour l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy. Dans le conflit commercial l’opposant à l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, à propos de la marque Hayla, c’est ce  dernier qui obtient gain de cause.  Ooredoo Algérie a annoncé via un communiqué (vous pouvez lire le texte intégral sur ce lien : Différend commercial avec l’opérateur Djezzy  : Ooredoo obtient gain de cause), que « la justice a, en effet, ordonné le retrait définitif de la marque Hayla de Djezzy du marché en raison de la confusion créée avec deux marques commerciales de Ooredoo « Hala » et « Haya » lancées respectivement en 2012 et 2017 ». Djezzy est  ainsi sommé de retirer et de détruire tous les supports de communication  portant la marque « Hayla » ainsi que toutes les cartes Sim portant la marque en stocks et dans ses espaces de ventes et boutiques. En effet, Ooredoo Algérie a introduit une plainte auprès de la Justice contre Djezzy, considérant que le nom de marque « Hayla » « ressemble, à une lettre près, à celui de ses offres ». Une forme de contrefaçon considère-t-on du côté d’Ooredoo, d’autant que les noms « Hala » et « Haya », sont des marques déposées au niveau de l’Inapi. Ramdane Djezairi, Directeur opérationnel des relations publiques et des médias à Ooredoo, indique que  « la section commerciale du Tribunal de Sidi M’hamed a tranché en faveur d’Ooredoo car considérant que la ressemblance du nom de marque Hayla avec les marques Haya et Hala d’Ooredoo, est susceptible de semer la confusion chez le client ». Bien que Djezzy n’ait pas encore retiré ses offres « Hayla » du marché, M. Djezairi dit avoir « une totale confiance en la Justice ». De son côté, le Président Exécutif de Djezzy, Vincenzo Nesci , explique avoir eu connaissance de la cette décision de justice par la voie des médias. « Nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir le jugement. Nous n’avons pas encore été notifié », nous indique-t-il à propos des raisons ayant poussé Djezzy à ne pas retirer ses offres. L’opérateur de téléphonie mobile qui semble d’ailleurs chercher à gagner du temps, « attend la notification de la décision de justice pour  évaluer la contre-offensive », nous explique M. Nesci, lequel n’écarte pas de recours à un appel. Et d’ajouter que la marque « Hayla a été déposé à l’Inapi ». Celui-ci minimise l’impact qu’une telle affaire peut avoir sur l’opérateur, estimant que Djezzy restera offensif sur le marché en diversifiant ses offres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *