Enseignement de Tamazight : 300 postes budgétaires en prévision de la prochaine rentrée

  Le ministère de l’Education Nationale a mobilisé 300 postes budgétaires pour les enseignants du tamazight en prévision de la prochaine rentrée scolaire, a affirmé dimanche à Skikda le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), El Hachemi Assad. Ces postes seront réservés aux diplômés des instituts de la langue et de la culture amazighes des universités de Tizi-ouzou, Bouira, Batna, Béjaïa et Alger, a indiqué Assad lors d’une réunion tenue à la direction de l’éducation dans le cadre de sa visite de deux jours dans la wilaya à l’occasion du 23ème anniversaire de la création du HCA. Le HCA assurera à ces futures enseignants accompagnement, encadrement et manuels, a-t-il ajouté en assurant que 2.757 professeurs enseignent actuellement la langue amazighe. Le directeur de l’éducation de Skikda, Abdallah Mourad, a assuré que 13 classes d’enseignement du tamazight seront ouvertes à la prochaine rentrée scolaire 2018/2019 dans les 13 daïras de la wilaya.Assad a appelé à actualiser la circulaire ministérielle 426 de 2008 pour assurer l’obligation de poursuivre l’enseignement du tamazight à tous les élèves des trois paliers avec l’aménagement de l’horaire hebdomadaire de son enseignement afin d’encourager les élèves à l’étudier et lever les prétextes de certaines parents opposés à son enseignement. Il insisté sur le relèvement du coefficient de la langue amazighe à 3 au lieu de 2 car ‘‘elle représente l’identité nationale’’ et sur l’amendement de certains textes relatifs à sa réhabilitation et sa promotion dans l’école algérienne. Il a également fait état d’un budget réservé par la présidence de la République pour le soutien au mouvement associatif culturel amazigh assurant que chaque association peut accéder à ce soutien à condition de développer un programme de promotion du tamazight. Il a indiqué à ce propos que 914 associations culturelles amazighes existent à l’échelle nationale. Le secrétaire général du HCA a également annoncé le début de l’enseignement du tamazight dans certains établissements de la formation professionnelle de la wilaya de Skikda à partir de la prochaine rentrée, assurant qu’une correspondance a été adressée au ministère du secteur pour réviser le texte concernant le recrutement par le secteur de la formation d’enseignant de la langue amazighe. Assad a proposé l’élaboration d’une programme scolaire pour l’enseignement du tamazight par le secteur et a demandé au directeur du secteur de réserver un espace dans les centres de formation pour les ouvrages sur la langue amazighe qui seront offerts par le HCA. Il a également plaidé pour la généralisation de la graphie tifinegh sur les façades des établissements du secteur pour faciliter l’adaptation des citoyens avec la langue. Assad a également considéré que 80 % des programmes d’histoire étaient consacrés aux diverses civilisations non-amazighes avant d’inviter les secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur à prendre en compte ce fait et à faire mieux connaître les grandes figures de l’Algérie l’instar de Massinissa, Jugurtha et Syphax. Il a proposé dans ce contexte au président de l’APC de Skikda l’érection d’une statue à la mémoire de Jugurtha à l’instar de celle de Massinissa qui sera érigée ‘‘prochainement’’ à Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *