Exploitation illégale des plages à Tipasa: 2 ans de prison ferme contre 5 personnes à Cherchell

 Le tribunal de Cherchell (Ouest de Tipasa) a prononcé une peine de deux ans de prison ferme à l'encontre de cinq personnes accusées d’exploiter illégalement la plage d’El Hamdania en usant de la violence, dans la première affaire du genre jugée pour cette saison estivale 2018, a-t-on appris, mardi auprès de la Gendarmerie nationale de la wilaya.
Les cinq mis en cause dans cette affaire ont été arrêtés vendredi dernier par les forces de la gendarmerie nationale de Cherchell, avant d’être présentés lundi devant le procureur de la République prés le tribunal de Cherchell, qui a ordonné leur comparution immédiate. Suite à quoi ils ont été condamnes à deux années de prison ferme assortie d’une amande de 100.000 da, a-t-on ajouté de même source. Les chefs d’accusation retenus contre eux sont "exploitation d’une plage sans autorisation", "violenter des estivants pour leur soustraire de l'argent", "possession d’armes prohibées et constitution d’une bande de malfaiteurs", est-il précisé. Cette première affaire du genre à Tipasa est inscrite au titre de la lutte contre l’exploitation illégale des plages et la garantie de la gratuité de leurs accès aux citoyens. La neutralisation de cette bande avait, également, permis la saisie d’une quantité d’armes prohibées, dont deux fusils harpon, des bombes lacrymogènes et des armes blanches (couteaux et épées), utilisées pour faire pression sur les citoyens et les menacer. A noter que la wilaya de Tipasa compte 43 plages autorisées à la baignade, qui font régulièrement l’objet de patrouilles de contrôle par les services compétents de la wilaya, dans l’objectif de mettre un terme aux activités illicites de certaines bandes, qui obligent les citoyens à verser de l’argent en contrepartie de leur accès à ces plages. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *