FAF- MOBILIS : L’ASSISE DE L’OPACITÉ

Avec l’arrivée de l’opérateur public de téléphonie mobile, Mobilis, la Fédération algérienne du Football (FAF) aura conclu une opération que ses responsables ont qualifiée de « très fructueuse ». Pour Mobilis, il s’agit d’un engagement qui est le premier dans l’histoire de l’opérateur qui a élaboré une stratégie commerciale leur permettant d’augmenter le nombre d’abonnés et de réorganiser son réseau à travers tout le territoire national avant de se fixer le sponsoring de l’équipe nationale comme objectif. Pour les responsables de l’opérateur, le sponsoring de l’équipe nationale était toujours une priorité et Mobilis s’était toujours intéressé au jeu de cette équipe, notamment, depuis que la FAF s’est réorganisée et restructurée. Dans cette perspective, Mobilis assure des formations continues afin de contribuer à la professionnalisation du football en Algérie. Selon le premier responsable de la FAF, l’argent du sponsoring sera exploité pour soutenir le football national et faire profiter les clubs à travers l’organisation de formations et la réalisation de nouvelles infrastructure. « Une partie sera versée pour lutter contre la violence dans les stades. Nous n’allons pas rester inactifs, d’ailleurs, nous allons appliquer des sanctions exemplaires pour éradiquer les comportements violents dans les stades », avait promis Mohamed Raouraoua. Cependant, d’aucuns s’interrogent aujourd’hui sur la destination de l’argent récolté du contrat de sponsoring conclu avec Mobilis. Ceci, d’autant que rien n’a été fait en ce qui concerne les engagements pris dans le sens de la lutte contre la violence dans les stades, la formation et les infrastructures. W.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *