Franchise:  le ministère du Commerce révise la réglementation

Un groupe de réflexion a été mis en place au  ministère du Commerce pour étudier un cadre réglementaire devant régir  l'activité de la franchise en Algérie, a indiqué, mercredi AS qui cote , le directeur général de la régulation et de l’organisation des activités  auprès de cette tutelle. S'exprimant à la presse en marge d’une journée d'information sur la  franchise, organisée à la Chambre de commerce et d'industrie d'Oran, Ait Abderrahmane Abdelaziz a souligné que les textes actuels de loi algérienne  ne s'opposent pas à la franchise, toutefois, "Il n'existe pas un texte clair pour encadrer cette activité qui commence réellement à se faire  connaître en Algérie", a-t-il précisé. "A ce propos, un groupe de réflexion a été mis en place au niveau du  ministère du commerce pour voir de quelle manière nous pouvons encadrer cette activité, soit par une loi ou un texte réglementaire", a fait savoir  le même responsable, soulignant que la franchise existe déjà en Algérie mais il faudrait qu'elle soit réglementée pour pouvoir se développer,  a-t-il estimé. Cette réflexion englobe également d'autres partenaires, en l'occurrence le ministère de l'industrie, les associations professionnelles et les  opérateurs économiques qui devront, eux aussi, proposer leurs visions du cadre réglementaires qui devrait réguler cette activité. Pour M. Ait Abderrahmane, la franchise représente une véritable source de  savoir-faire et de technologie pour les pays hôtes et qu’en dépit des  avantages qu’elle peut procurer, en matière de lutte contre la contrefaçon  et le marché informel, de création d’emplois, de mise à niveau du capital humain, ce mode de partenariat n’est pas encore développé en Algérie. Dans ce cadre, il a ajouté qu'avec un cadre juridique et un climat des  affaires adaptés, "la franchise devra connaître un avenir meilleur". "Nous avons beaucoup de marques algériennes principalement dans les  boissons gazeuses et des jus qui émergent et s’exportent même, mais les  fabricants n'ont jamais pensé à créer leurs propres réseaux et à faire de  la franchise. Nous allons militer pour que ça arrive le plus tôt possible", a assuré le même responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *