FRR : des prélèvements de près de 13 milliards de dollars en 2016

Les prélèvements sur les ressources du  Fonds de régulation des recettes ont atteint plus de 1.333 milliards de dinars, soit près de 13 milliards de dollars durant les 9 premier mois de l’année 2016, selon les derniers chiffres publiés par la Direction générale des prévisions et des politiques relevant du ministère des finances. Le recul des cours du brut et des revenus de fiscalité pétrolière qui s’en est suivi n’a pas permis d’injecter de nouvelles ressources au FFR qui n’a pas perçu un centime entre janvier et septembre 2016. Le FRR a, malgré tout été maintenu à flot, grâce à le recours à divers mode de financement afin d’éponger un déficit  de plus de  1.650 milliards de dinars. Les pouvoirs publics ont ainsi recouru, entre autres, aux financements levés dans le cadre du l’Emprunt national pour la croissance économique, pour éponger le déficit budgétaire à hauteur de 439 milliards de dinars au 30 septembre 2016.   840 milliards de dinars encore disponible Il n’en demeure pas moins, que les disponibilités du FRR ont été maintenues au-delà du seuil règlementaire en 2016. Selon les propos du ministre des Finances Hadji Baba Ammi, celles-ci étaient de 840 milliards de dinars (mds à la fin décembre 2016. Le ministre a affirmé lundi à Alger que ces ressources serviraient à financer le déficit budgétaire en 2017. Notons que les services du  ministère des Finances ont enregistré une baisse de plus de 23 % de la fiscalité pétrolière budgétisée, laquelle est passés de plus de 1.722 milliards de dollars en septembre 2015 contre à peine 1.313 milliards de dinars une année plus tard. Le déficit du Trésor a malgré tout été contenu durant la même période de 2016. Celui-ci a même reculé de 6 % grâce notamment à une hausse de plus de 22 % des ressources ordinaires et une baisse de près de 2 % des dépenses budgétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *