Fusion des entreprises publiques : une mesure « indispensable » selon Ouyahia

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a affirmé jeudi à Alger, que le recours de l'Etat à la fusion des sociétés souffrant d'un déficit budgétaire, visait à appuyer et à relancer leurs activités et à tracer "une stratégie claire" pour développer les outils nationaux de réalisation. "Le recours de l'Etat aux opérations de fusion est une mesure déjà en vigueur dans le cadre de l'appui et de la relance des activités des sociétés nationales, outre la définition d'une stratégie claire pour le développement des outils nationaux de réalisation", a affirmé M. Ouyahia dans sa réponse à la question du sénateur, Abbas Bouamama sur les motifs du transfert du siège de la Direction générale de la société de construction du sud-est de la wilaya d'Illizi à Ouargla, après la décision de sa fusion, lue en son nom par le ministre des Relations avec le parlement, Tahar Khaoua, lors d'une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales. Cette mesure constitue "l'un des modes de réponse aux exigences dictées par l'impératif d'atteindre les objectifs tracés par l'Etat à cet effet, notamment en ce qui a trait à la mobilisation des capacités de réalisation pour satisfaire la demande des programmes du secteur du bâtiment, en sus de la garantie d'une couverture globale du territoire concerné, à travers l'adaptation de l'activité à l'évolution des programmes, l'amélioration de l'efficacité économique et financière des entreprises et la réalisation des objectifs tracés en termes de qualité et de respect des délais de réalisation", a-t-il dit. "L'Entreprise de Construction du Sud Est de la wilaya d'Illizi, créée en 2013, a connu une opération de restructuration dans le cadre de la mise en œuvre du programme de restructuration et d'organisation des entreprises économiques publiques, ayant inclus la société de gestion des participations de l'Etat "Indjab" et permis la fusion de quatre (4) entreprises à savoir: l'Entreprise de Construction du Sud et du Grand Sud de la wilaya de Ouargla, l'Entreprise de Construction du Sud de Biskra, l'Entreprise de Construction du Grand Sud de Tamanrasset et l'Entreprise de Construction du Sud Est", a expliqué le Premier ministre, précisant que "l'Entreprise de Construction du Sud Est dont le siège est à Ouargla a été créée en 2014 en vertu de la décision issue de la 141e session du Conseil des participations de l'Etat (CPE)". M. Ouyahia a estimé que cette mesure était désormais indispensable, en raison du recul du nombre de projets confiés à l'Entreprise de Construction du Sud de la wilaya d'Illizi, qui a plongé l'entreprise dans une situation de déficit budgétaire, l'ayant empêché de mener ses activités normalement, ajoutant que cette mesure a permis de réduire le déficit et de rassembler toutes les capacités de réalisation au niveau de la nouvelle entreprise, qui a fusionné avec les quatre sociétés sis à Illizi, Ouargla, Biskra et Tamanrasset". "La vision économique du développement global et les exigences de la gestion effective et efficace doit guider notre processus de développement", a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *