Guitouni: le domaine minier national encore sous-exploité

Le secteur de l’énergie s’attèle à l’élargissement de la base des réserves de pétrole et de gaz à travers l’intensification des efforts d’exploration du domaine minier national qui demeure sous-exploité, a indiqué dimanche à Alger le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni. "Il nous revient, et le secteur s’y attèle, d’élargir cette base de réserves de pétrole et de gaz à travers l’intensification des efforts d’exploration du domaine minier national qui demeure encore sous-exploité", a relevé M Guitouni à l’ouverture du 1er Congrès international sur les énergies renouvelables, la sécurité énergétique et la sécurité alimentaire qui se tient du 1er au 3 avril. Selon lui, l’Algérie dispose de ressources conventionnelles d’hydrocarbures d’un "niveau appréciable" dont une partie seulement a été traduite en réserves prouvées récupérables. Il a aussi souligné que l’objectif du secteur est d’assurer une exploitation optimale des réserves prouvées par l’augmentation du taux de récupération des gisements afin d’en accroître la production et/ou d’allonger leur durée de vie. Il s’agit également, a soutenu le ministre, d’évaluer les ressources non conventionnelles d’hydrocarbures du pays afin de pouvoir définir les conditions optimales pour leur exploitation à long terme, et ce, sur les plans technique, économique et en protection de l’environnement. Selon M. Guitouni, ces perspectives commencent dés à présent à être confrontées par le ressources énergétiques non fossiles, soit les renouvelables, et singulièrement, le solaire, qui sont progressivement mobilisées en vue de leur déploiement à plus grande échelle à moyen terme. Toutes ces ressources, a-t-il poursuivi, vont contribuer à la sécurité énergétique du pays sachant que leur mobilisation contribuera à la diversification du mix énergétique avec des retombées positives en matière de protection de l’environnement dont la réduction de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre. Un des autres effets et non des moindres sera leur apport pour l’industrialisation du pays et sa diversification et modernisation économiques, a avancé le ministre.      
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *