Hydrocarbures : le 5e appel d’offres otage du marché

Annoncé pour imminent en 2014, puis reporté, et enfin reprogrammé  pour 2017, le 5e appel d’offres pour l’attribution de blocs d’exploration d’hydrocarbures demeure l’otage de l’humeur des marchés pétroliers. Le président du directoire de l’Agence nationale de valorisation des ressources hydrocarbures (Alnaft), M. Sid Ali Betata a une nouvelle indiqué mardi à Oran que le 5e appel d’offres prévu  durant l’année 2017 devrait bientôt être lancé. Cependant, il change de ton. Le président d’Alnaft modère son propos et prend acte d’un cours du brut qui demeure sous la pression de l’offre sur les marchés pétroliers. Il a ainsi expliqué, à l’ouverture de la 7e édition du Napec , que « le lancement de cet appel dépendra d'un certain nombre de préalables liés à la conjoncture du  marché essentiellement ». Et d’ajouter que le marché pétrolier a été « marqué par une  tendance baissière durant les trois dernière années, ce qui a sévèrement affecté l'activité en amont pétrolier à travers la planète ».  Selon les propos de M. Betata relayés par APS, « les compagnies pétrolières ont baissé de 50 % l'enveloppe budgétaire  destinée à l'exploration ». Autrement-dit, le marché demeure peu propice à l’investissement dans l’amont pétrolier et à moins de risquer de voir l’échec du 4e appel d’offres hydrocarbures  se rééditer,  le lancement du nouveau round d’attribution de blocs d’exploration devra attendre de meilleures conditions de marché.   De meilleures conditions pour les investisseurs   Le président d’Alnaft se montre cependant confiant. S’il indique que la baisse des cours du brut a induit un faible engouement « des opérateurs à travers le monde à aller dans  certains projets jugés des plus risqués », celui-ci explique qu’Alnaft a adopté une stratégie basée sur l'organisation régulière de réunions  d'écoute et de journées d'information en direction des compagnies pétrolières qui activent ou  souhaitent activer dans le vaste domaine minier et des hydrocarbures. Une manière, selon M. Betata de « cerner les attente des investisseurs et de lever les contraintes et assurer les investisseurs de notre entière disposition à leur  porter assistance dans toutes les étapes que requiert un projet de recherche et d'exploitation des hydrocarbures ». Il a également expliqué que l’agence a initié un programme complémentaire d'études pour affiner les connaissances des différents potentiels en hydrocarbures, en particulier dans les régions du Nord du pays, de l'offshore et certains bassins sédimentaires  largement sous exploités. Il faut d’ailleurs préciser que l’inscription du 5e appel d’offres au programme 2014 d’Alnaft, s’est fait à l’instar des années précédentes, selon les explications de M. Betata.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *