Investissements publics : plus de 530 milliards de dollars dépensés depuis 2000

  Les différents programmes de relance économique ont coûté plus de 530 milliards de dollars entre 2000 et 2017. Le plan d’action du gouvernement dont nous détenons une copie précise que les investissements publics ont coûté la bagatelle de 531, 8 milliards de dollars depuis 2000. Le même document précise que le programme de soutien à la relance économique 2001-2004 a coûté pas moins de 7 milliards de dollars. Le programme complémentaire de soutien à la croissance 2005-2009 a nécessité 193,8 milliards de dollars, tandis que le programme quinquennal de développement 2010-2014 a coûté 202,41 milliards de dollars. Enfin les budgets d’équipement ont atteint 64,3 milliards de dollars entre 2015 et 2017, avec une baisse sensible des dotations dès 2016, année au cours de laquelle le budget d’équipement a été réduit de moitié Le plan d’action du gouvernement précise aussi que les budgets de fonctionnement ont totalisé près de 650 milliards de dollars. Des dépenses faramineuses qui n’ont malheureusement pas contribué à un décollage effectif de la croissance économique, et qui semblent avoir eu pour effet, entre autres, l’envolée de la facture à l’importation. Selon le document, l’Algérie a importé pour près de 562 milliards de dollars entre 2000 et 2016. La facture à l’import est passée d’un peu plus de 9 milliards de dollars en 2000 à 47 milliards de dollars en 2016, avec un pic historique de plus de 58 milliards de dollars d’importations en 2014. Des chiffres, qui bien qu’inquiétants, ne concernent que les biens et les marchandises importées. Le document du gouvernement ne souffle pas mot sur la valeur des services importés dont la facture a explosé contribuant au creusement du déficit de la balance des paiements ces dernières années.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *