La HIISE appelle à la mise à jour de la législation régissant le processus électoral

  La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a mis l'accent, mercredi, sur l'importance de la mise à jour de la législation régissant le processus électoral, parallèlement à la formation des partenaires dans ce domaine, en vue de pallier les lacunes relevées lors des dernières législatives. Le vice-président de la HIISE, Brahim Boudoukha, qui a présidé l'ouverture d'une journée de formation au profit des membres de cette instance, a cité les recommandations en cours d'élaboration par la HIISE en vue de pallier les lacunes relevées lors des dernières législatives, et ce en prévision des prochaines élections locales prévues le 23 novembre, insistant sur l'importance des sessions de formation "approfondies", lancées dernièrement et organisées à Skikda et Mostaganem, et prévues à Alger et à Oued Souf, sous égide des membres de la commission permanente de la HIISE. Les sessions de formation qui englobent plusieurs volets dont "la définition des notions de saisine, de notification et de constat" et les "moyens d'accomplissement des missions de surveillance", visent à "consacrer les connaissances juridiques des concernés pour assurer qualité et compétence lors de l'accomplissement du rôle de contrôle assumé par les membres de la HIISE", à condition de les étendre ultérieurement aux membres des partis politiques et des candidats indépendants, ainsi qu'aux journalistes spécialisés dans ce domaine, a-t-il estimé. M. Boudoukha a évoqué l'expérience des législatives qui avait enregistré "des points positifs et négatifs".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *