L’Algérie a importé près d’un million de tonnes de blé français

  L’Algérie demeure l’un des premiers clients de la France pour ce qui est du Commerce de blé tendre. Selon les chiffres publiés par l’organisme France Agrimer, l’Algérie se situe en tête des plus gros importateurs de blé français, avec  pas moins de 993.000 tonnes de blé tendre acheté au titre de la saison 2017-2018, selon le décompte établi le 11 septembre en cours. Elle est suivie par Cuba (95.000 tonnes) et l’Egypte (58.000 tonnes). Le même organisme précise 1,355 millions de tonnes de blé tendre ont été embarquées depuis les ports français  vers des pays tiers. L’Algérie s’attribue donc la part du lion avec plus des deux tiers des exportations de l’Hexagone en blé à ce jour. Il est vrai cependant, que la France principal fournisseur de l’Algérie en blé a pâtit au cours de ces dernières années de mauvaises récoltes ayant impacté la qualité de son blé, ce qui a poussé l’Office Algérien interprofessionnel des céréales à diversifier ses fournisseurs. Selon les chiffres des douanes françaises, l’Algérie, premier client de la France, ne représentait plus que 18,5 % de ses ventes au titre de la campagne 2016-2017, contre 22 % sur les campagnes précédentes. Les parts de marché de l’Hexagone sont ainsi passées de 53 à 24 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *