L’Algérie raccordée à deux nouveaux câbles sous-marins avant la fin de l’année

  La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, a annoncé mardi à Alger le raccordement avant la fin de l'année, de l'Algérie à deux nouveaux câbles sous-marins de fibre optique, le premier devant relier Oran et Alger à l'Espagne et le second Annaba à nombre de capitales partant de l'Amérique jusqu'à l'Asie, en passant par la méditerranée. La ministre qui répondait aux questions des membres du Conseil de la Nation après avoir présenté le projet de loi définissant les règles générales relatives à la Poste et aux télécommunications, a fait savoir que l'Algérie était raccordée, sur le plan international, à deux câbles sous-marins de fibre optique d'une capacité de 500 gigabits pour celui d'Annaba et de 80 gigabits pour le câble d'Alger, ajoutant que "ces câbles seront renforcés, avant la fin de l'année, par deux nouvelles lignes, la première reliant Alger et Oran à l'Espagne tandis que la deuxième reliera Annaba à un câble international reliant un grand nombre de capitales partant de l'Amérique jusqu'à l'Asie passant par la méditerranée". Les travaux de raccordement, a-t-elle poursuivi, "pourrait être le facteur le plus important ayant été à l'origine de la réduction du débit et des autres problèmes rencontrés lors de la maintenance sur l'un de ces deux câbles", ajoutant que "même si la maintenance ne se fait pas en Algérie, nous souffrons du fait du manque de câbles externes" "L'investissement dans ce domaine est en cours et nous espérons réceptionner ces deux lignes dans les délais fixés", a rassuré, à ce propos, la première responsable du secteur. Évoquant, par ailleurs, les télécommunications et les réalisations accomplies, la ministre a rappelé qu'au début du millénaire "Internet n'existait presque pas alors que l'Algérie compte aujourd'hui 3.166.000 abonnés, soit 44% des citoyens disposant de la téléphonie fixe. S'agissant d'Internet mobile, Mme. Feraoun a fait savoir que "toutes les wilayas du pays sont couvertes en dépit des zones d'ombre", faisant état de "plus de 34.639.000 lignes mobiles en Algérie" soit, a-t-elle expliqué, une ou deux puces pour chaque algérien. Elle a précisé que "toutes ces réalisations du secteur des communications s'appuient sur plus de 81.000 km de fibre optique dont la mise en œuvre a été assurée par des sociétés algériennes depuis leur création en 2002", ainsi que "plus de 21.000 km pour les groupes Sonelgaz et Sonatrach et les sociétés de transport ferroviaire qu'Algérie Télécom utilise notamment dans les régions Sud en vue de les désenclaver en cas de coupures". Concernant le secteur de la Poste, la ministre a rappelé que l'Algérie a créé, après la décennie noire, plus de 538 nouveaux bureaux de poste, outre le réaménagement de plus de 100 bureaux annuellement, mettant en avant que le réseau postal qui compte plus de 3800 bureaux représentent "32,9 % du réseau africain qui compte près de 11.500 bureaux uniquement". Il s'agit également, selon la ministre, de la réouverture de 106 bureaux de poste qui ont été fermés pour des raisons sécuritaires, ajoutant qu'il existe 105 bureaux de poste dans les universités, 86 dans les cités et 42 à l'intérieur des stations de transport. Dans ce cadre, la première responsable du secteur a fait savoir qu'un grand nombre de conventions a été signé récemment entre la Poste et les institutions de l'Etat en vue d'ouvrir les bureaux et placer des distributeurs dans les nouvelles régions et à l'intérieur des locaux commerciaux. À ce propos, Mme Feraoun a indiqué que 5 millions d'Algériens possédaient un compte CCP en 1999 contre plus de 23 millions aujourd'hui. Aussi, en 1999, 25 millions d'opérations financières ont été enregistrées contre 530 millions en 2017. "Algérie Poste contribue au financement du Trésor à coup de milliards de dinars et ce à travers les fonds dormants existant dans les bureaux de poste", a affirmé la ministre qui a souligné que l'Algérie a collecté 476 milliards de DA dans les caisses d'épargne qui, a-t-elle dit, sont intervenues pour aider la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance (CNEP). Enfin, la ministre a annoncé qu'Algérie Poste sera doté avant la fin 2018 d'un nouveau réseau de fibre optique, rappelant dans ce sens que l'Algérie a devancé, en termes de courriers express, 70 États dans le classement mondial. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *