Le baril de pétrole algérien perd 4 dollars en mars

Le prix du baril de pétrole algérien a perdu près de 4 dollars au mois de mars. Selon les chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le cours mensuel moyen du Sahara Blend est passé de 55.06 dollars au mois de février à 51.40 dollars en mars soit une baisse de 6,6 %. En glissement annuel, on assiste à une remontée des cours puisque le prix moyen du baril de Sahara Blend est passé de 34.85 dollars au premier trimestre 2016 à 53.67 en 2017. Plus globalement, le prix du panier Opep a enregistré une baisse de plus de 3 dollars en mars après trois d’une hausse signifiante induite par l’accord Opep et non-Opep  sur la réduction de la production. Si une dynamique positive a été initiée sur le marché, celle-ci a été quelque peu freinée par une hausse de la production des schistes américains et des stocks US de brut. Des facteurs qui pèsent encore aujourd’hui sur le marché. Mardi, les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens alors que des données du gouvernement américain confirment la hausse des extractions de pétrole de schiste, gonflant la production mondiale et déséquilibrant le marché. Vers 10H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 54,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 50 cents par rapport à la clôture de lundi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude"  pour le contrat de mai cédait 42 cents à 52,23 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *