Le cours du pétrole algérien gagne 75% en une année

  Le redressement des cours du brut sur les marchés internationaux permet d’entrevoir l’année 2017 sous les meilleurs auspices. Le baril de pétrole algérien reprend un peu de vigueur. Selon le dernier rapport mensuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le baril de pétrole algérien a gagné  plus de 75 % sur son cours moyen en glissement annuel entre janvier 2016 et janvier 2017. Le cours moyen est ainsi passé de 31,28 dollars au premier mois de  l’année 2016 à 54,84 dollars une année plus tard. Pour ce qui est de la variation mensuel de prix moyen du baril de Sahara Blend un peu plus d’un dollars entre décembre et janvier, en passant de 53,82 dollars à 54,84 dollars soit une hausse de 1,9 %. Plus globalement le cours moyen du panier Opep a atteint 52 dollars en janvier contre un petit 25 dollars une année plutôt. Une évolution des cours que l’organisation basée à Viennes explique par les espoirs de réajustement du marché à la suite de l’accord entre producteurs et les principaux de producteurs de pétrole non Opep pour une réduction de l’offre de 1,8 millions barils/jour. Notons que les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse mardi à New York, le marché restant confiant sur les chances d'un rééquilibrage du marché après de nouvelles déclarations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Vers 14H00 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, prenait 1,20 dollar à 54,60 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex). Sur les marchés européens, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait, vers 11h05 GMT,  57,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,04 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *