Les 17 millions de dollars des Bedjaoui au cœur d’une plainte au Canada

  L’étau se resserre sur les frères Bedjaoui. Au cœur du procès pour corruption Saipem en Italie, les neveux de l’ex-ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui sont au centre d’une nouvelle plainte, au Canada. William Bourdon, célèbre avocat anticorruption vient de déposer une plainte contre plusieurs proches de dirigeants africains qui ont investit plus de 30 millions de dollars au Québec, parmi lesquels figurent les trois frères Bedjaoui, Farid, Reda et Ryad. Selon le quotidien Québécois « le Journal de Montréal », Bourdon et son association anticorruption Sherpa pressent la Gendarmerie royale du Canada « d’enquêter sur les neveux de l’ancien ministre des Affaires étrangères algérien, Mohammed Bedjaoui. L’un d’eux, Farid Bedjaoui, est recherché par Interpol pour corruption massive en Algérie et en Italie ». Et d’ajouter que « les trois frères ont transigé pour plus de 17 millions de dollars en propriétés de luxe au Québec ». Il faut dire que William Bourdon n’est pas à son coup d’essai. C’est l’avocat qui a fait condamner à Paris « le vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, pour corruption, détournement de fonds et blanchiment d’argent, et obtenu la saisie de ses biens. Il a lancé des procédures semblables contre les dirigeants du Congo-Brazzaville et du Gabon », précise le « Journal de Montréal ». Rappelons que Farid Bejaoui risque huit ans de prison dans le cadre du procès pour corruption « Saipem », à Milan, plus connu en Algérie sous le nom de l’affaire « Sonatrach 2 ». Un procès qui porte sur des pots-de-vin présumés qui s'élèvent à près de 198 millions euros versés par Saipem à des responsables algériens pour l'obtention de 7 contrats en Algérie pour une valeur totale de 8 milliards de dollars attribués entre 2007 et 2009. Les "Panama Papers" ont d’ailleurs révélé en 2016 l'existence d'une myriade de sociétés offshore appartenant à Farid Bedjaoui. Saipem a versé près de 198 millions euros sur un de ses comptes, Pearl Partners Ltd, une somme correspondant au montant des pots-de-vin présumés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *