Les exclus du BP du FLN comptent en référé au président du parti

Les 15 membres du bureau politique du FLN limogés, fin mai dernier, par Djamel Ould Abbès comptent saisir le président du parti, M. Abdelaziz Bouteflika, croit-on savoir. Huit des 15 anciens membres accusent Djamel Ould Abbès d’avoir agi illégalement et en violation des textes du parti. Ould Abbes aurait commis «une violation des prérogatives du Comité central (CC), instance suprême entre deux congrès, en procédant outre ses pouvoirs de mettre fin au mandat d’un BP légitimement et démocratiquement élu, et en désignant une nouvelle composante en dehors de la volonté de la même instance et dont la session est bloquée depuis 20 mois». D »ailleurs Mohamed Allioui, Boudiaf Abdellatif Omar, Baadji Abou El Fadhl, Salima Othmani, Rachid Assas, Yahia Hassani, Yamina Meftali et Mokhtaria Reguig se considèrent toujours « membres à part entière du BP » et réclament la& tenue du CC en fixant la date du 30 juin comme ultime échéance avant de s’arroger «le droit d’adopter toute démarche politique et juridique» afin de rendre caduque la décision de leur exclusion du bureau politique du parti et tout ce qui en découle. Qui y a –t-il de si étrange dans une telle action, démocratique, entreprise dans un cadre légal et suivant l’ordre hiérarchique. Rien de particulier si ce n’est le fait que certains et par crainte de s’adresser au president du parti qu’ils continuent à confondre avec le président de la république, omettent de recourir au supérieur du SG du parti de qui ils semblent se plaindre.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *