Les forces israéliennes ont tué 131 Palestiniens depuis le 30 mars

Les forces israéliennes ont tué 131 Palestiniens et blessé 14.811 autres depuis le début des manifestations frontalières le 30 mars, a indiqué samedi le ministère de la Santé de la bande de Ghaza. Sur les 14.811 blessés, 7.975 ont dû être hospitalisés, dont 54 ont subi une amputation d'un membre inférieur ou supérieur, a-t-il précisé dans un communiqué. Le ministère accuse par ailleurs l'armée israélienne d'avoir visé les ambulances et les équipes médicales palestiniennes qui allaient secourir les victimes des violences. Le Hamas a lancé le 30 mars dernier une série de manifestations sous le nom de "Grande marche du retour" qui se sont poursuivies jusqu'au 15 mai, lendemain du jour anniversaire de la "Nakba" de 1948 qui a vu Israël chasser des centaines de milliers de Palestiniens de leurs terres. Ils protestent également contre le blocus imposé à leur territoire depuis 2007. Le Hamas a assuré qu'il continuera d'organiser des manifestations chaque vendredi jusqu'à ce qu'Israël lève son blocus de la bande de Ghaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *