L’Iran intéressé par le phosphate algérien

L'ambassadeur d'Iran à Alger, Reda Amiri, a fait part jeudi à Alger, lors d'un entretien avec le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, du souhait de son pays d'acheter le phosphate algérien, a indiqué un communiqué du ministère de l'Industrie et des Mines. M. Amiri "a affiché le souhait de l'Iran, grand importateur de phosphate, d'acheter cette matière première directement à partir de l'Algérie", note la même source. M. Yousfi s'est dit favorable à cette proposition, invitant les entreprises dans les deux pays à engager des discussions afin d'arriver à des accords permettant l'exportation du phosphate algérien vers l'Iran. Lors de cette entrevue, les deux parties ont évoqué les perspectives de coopération économique et industrielle et mis l'accent sur la nécessité de renforcer et de développer davantage le partenariat économique entre l'Iran et l'Algérie, afin de "les hisser au niveau d'excellence des relations politiques", surtout que les domaines de coopération sont "assez larges", note le texte. Dans ce cadre, l'ambassadeur iranien a souligné la disponibilité de son pays, qui cumule une grande expérience dans le domaine industriel, à accompagner l'Algérie dans sa politique de diversification de son économie, à travers des partenariats dans les secteurs industriel et minier, a ajouté la même source. De son côté, M. Yousfi a affirmé la volonté de l'Algérie à coopérer avec l'Iran dans tous les domaines industriels, notamment les industries agroalimentaires et du textile qui sont des filières où les deux pays "peuvent avoir un échange d'expertise". L'Algérie et l'Iran sont liés par une Haute commission mixte qui se tient périodiquement, et par une commission mixte dédiée au secteur de l'Industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *