Marchés publics : Algérie Télécom mise à l’index

Les procédures de passation des marchés au sein des entreprises publiques sont une nouvelle fois au cœur d’une polémique. C’est Algérie Télécom qui est, cette fois, mise à l’index. Le Député PT de Guelma, M. Smaïn Kouadria accuse l’opérateur historique de favoriser une entreprise privée dans le cadre d’un marché d’acquisition de motos et de vélos au détriment de l’entreprise publique Cycma. M.Kouadria affirme ainsi que dans le cadre d’un plan de relance de l’entreprise publique de cycles et motocycles de Guelma, le ministre de l’Industrie et des Mines s’était engagé à assurer un plan de charge, et notamment via l’attribution d’un marché par Algérie Télécom. « Le ministre de l’industrie nous a assurés officiellement en ce qui concerne ce dossier que ce Complexe participe aux différentes soumissions, la dernière en date, étant celle concernant l’administration d’Algérie Télécom, et que le Complexe est en attente d’une décision d’attribution du marché », explique le député. Mais force est de constater que l’administration centrale d’Algérie Télécom « tente de faire bénéficier une entreprise privée, VMS, d’une manière douteuse et sournoise » de ce marché explique-t-il. Une attribution qui ne serait en aucun cas motivée par des éléments cohérents. M. Kouadria précise que des documents officiels relatifs aux offres des deux parties concernant un marché de 200 motos et 300 vélos et dont il détient une copie, révèlent que l'offre de CYCMA propose « (...) des prix à  200 100.00 DA pour la production des motos contre un prix plus élevé de 278 788.00 DA proposé par l’entreprise privée VMS». Il explique aussi que « CYMCA propose une meilleure garantie en terme de durée, par ailleurs elle dispose de 70 points de vente ce qui constitue le double de ce que possède VMS. CYMCA qui emploie un effectif trois fois plus important que celui de VSM fabrique ses produits, quant à l’entreprise VMS, elle fait le montage de ses produits à partir des pièces importées ». Investissements italiens Il estime ainsi que CYCMA bénéficie de tous les arguments afin de remporter le marché. M. Kouadria indique enfin que le Complexe de fabrication des vélos et des motos de Guelma a bénéficié d’un soutien des pouvoirs publics dans le cadre de la relance du secteur industriel et le soutien du produit et de la production nationale. Le dossier de l’unité figure parmi les dossiers qui seront prochainement présentés au Conseil des Participations de l’État  lequel procèdera à l’étude des dossiers d’investissements qui visent à améliorer les produits actuels et à  développer de nouveaux produits en introduisant de la technologie moderne et ce dans le cadre du partenariat avec l’investisseur italien VESPA.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *