Mexique: au moins 65 morts dans le séisme

Les habitants de Juchitan s'apprêtaient samedi à passer une nouvelle nuit d'angoisse après le séisme qui a fait au moins 65 morts au Mexique, auxquels s'ajoutent les deux personnes tuées au passage de l'ouragan Katia. Des répliques incessantes secouent depuis deux jours cette ville de l'Etat d'Oaxaca (sud), la plus meurtrie par le tremblement de terre historique de magnitude 8,2 survenu jeudi soir. Les secours ont arrêté les recherches dans cette localité de 100.000 habitants, entourée de montagnes à la végétation tropicale, qui a payé le plus lourd tribut avec au moins 37 morts. "Il ne reste plus personne sous les décombres", a assuré aux journalistes Roberto Alonso, coordinateur d'une équipe de secours. Après trois heures de fouilles, le corps sans vie d'un policier a été dégagé des gravats de la mairie, construction colorée de style colonial qui a été réduite en miettes. Son collègue, piégé comme lui par l'effondrement du bâtiment, avait pu être sorti vivant la veille. Les habitants, encore apeurés et éplorés par la mort de leurs proches, montraient des signes de fatigue et d'angoisse. "Beaucoup de gens ont dormi dans la rue par peur des secousses qui n'ont pas cessé de se répéter", témoignait Marisela Valdivieso, une habitante. Plus de 720 répliques ont été enregistrées depuis jeudi soir, selon le Service sismologique mexicain.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *