Micro-entreprises: Sellal promet un rééchelonnement des dettes jeunes entrepreneurs

  Le gouvernement n’entend toujours pas effacer les dettes des jeunes entrepreneurs souscrits aux dispositifs Ansej, Cnac et Angem. Il estime cependant, pouvoir lâcher du lest avec le rééchelonnement des dettes des micro-entreprises  en difficulté financière. Le Premier-ministre, M.  Abdelmalek Sellal a annoncé dimanche  à l’ouverture des Assises nationales sur la micro-entreprise  à Alger, un rééchelonnement du remboursement des crédits contractés par ces entreprises  afin d'encourager les jeunes entrepreneurs  et résoudre leurs problèmes en termes de liquidités. Selon ses propos relayés par APS, le chef de l’Exécutif estime cependant qu’il ne faut pour autant espérer des aides financières. « Nous n'allons pas vous donner de l'argent, nous allons juste vous aider à rapporter de l'argent par vous-mêmes ». Notons que la possibilité de recours à ce rééchelonnement des crédits est soumise à certaines conditions. Le ministre des Finances, M. Hadji Baba Ammi avait expliqué récemment, que les équipements acquis dans le cadre du crédit doivent être disponibles et ne faire l’objet d’aucune transaction commerciale et le jeune entrepreneur devra aussi s'engager à rembourser une partie des redevances. Notons par ailleurs, que le Premier ministre a annoncé dimanche que de nouvelles mesures seront prises afin de soutenir les micro-entreprises. "Nous allons prendre de nouvelles mesures pour tous les jeunes désirant investir dans des domaines producteurs qui couvrent les besoins du marché national", a-t-il  affirmé. "Nous devons aller vers le bon sens: produire tout ce qui est importé ici en Algérie. La  volonté du gouvernement est d'orienter les futures micro-entreprises vers la production pour couvrir nos besoins", a insisté le Premier ministre.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *