Microsoft Algerie licencie huits cadres

La filiale Algérienne du géant américain de l'informatique,Microsoft, décide de licencier ses employés locaux pour  "recourir à une main d’oeuvre en offshore tunisienne et marocaine en version offshore ". C’est ce que explique un communiqué émanant des   huit salariés Algériens recrutés, pour la plupart d’entre eux, il y a plus de dix ans en Contrat à Durée Indéterminée. Les auteurs du communiqué dénoncent le “mépris des lois du travail” et déplorent le manqué de respect "des procédures légales obligatoires qui se traduisent par un volet social  discuté et négocié par l'employeur et les employés. " Les cadres libérés par la firme et selon les termes du même communiqué rappellent que " les lois algériennes en matière de suppression de postes sont claires et précises sur ce point. Il ne peut y avoir de suppression de postes lorsque la santé économique et financière de l'entreprise n'est pas dans le rouge et ne le justifie pas." Or, affirment les huit cadres licenciés qui ont reussi à placer Microsoft en Algerie en décrochant d’importants contrats "de grande envergure,et des projets stratégiques avec des institutions d'États menés à terme grâce à cette équipe". "Mardi 20 juillet 2016, le géant américain de l'informatique  Microsoft  annonce un bénéfice net de 16,8 milliards de dollars. De son coté, sa filiale Algérienne SARL Microsoft Algérie  affiche également pour l'année écoulée un chiffre d'affaires et un bénéfice net en hausse. S'étonnent-ils.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *