Ouyahia fait le constat du vide politique

c'est un vide sidéral qui caractérise la scène politique à en croire les propos de Ahmed Ouyahia qui considère qu'aucun homme politique algérien n'a le gabarit pour assumer le rôle de chef d'État. « Nous avons établi une analyse, compte tenue des circonstances que vit le pays ainsi que des défis que connaît la scène nationale et pour tout vous dire, en plus de la structure de la classe politique, nous ont contraint à aller solliciter Abdelaziz Bouteflika d’accepter de continuer sa mission », dixit Ahmed Ouyahia lors de la conférence de presse tenue ce samedi 23 juin 2018. Le SG du RND qui inhibe toute possible émergence d’un « présidentiable » à commencer par lui-même, puisque ne se sentant apparemment pas « capable » d’aspirer aux plus hautes fonctions de l’État, explique le choix de son parti à demander au président de la République Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5ème mandat par l’absence de compétences compte tenue de « la structure même de la classe politique » qu’il dit « ne pas vouloir réduire ». Ce qui semble dramatique dans un pays qui compte près de 75% de jeunes, de hauts diplômés et d'une centaine de formations politiques qui semble là juste pour une mise en scène démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *