Planche à billets : la BA augmente les réserves obligatoires des banques

  La Banque d’Algérie vient d’augmenter une nouvelle fois d’augmenter les réserves obligatoires des banques de la place. En effet une instruction datée du 21 mai dernier porte le taux de réserves obligatoires des banques de 8 à 10%.  Une nouvelle instruction qui a pris effet dès le 15 juin. C’est la seconde fois que l’Autorité monétaire décide d’une hausse des réserves obligatoires depuis de début de l’année. Le 10 janvier, une instruction prévoyait le doublement de ces réserves en portant le taux de 4 à 8 %. Depuis janvier 2018, la Banque d’Algérie a décidé de resserrer sa politique monétaire après les mesures d’assouplissement prise en 2017. Il est vrai que dans un contexte de crise financière et d’assèchement des ressources financières des banques, la BA avait décidé d’abaisser le taux de réserves obligatoires de 12 à 8 puis à 4 %. Celle-ci avait également réactivé les mécanismes de refinancement et de réescompte des actifs bancaires. Or, depuis le recours au financement non-conventionnel, plus communément appelé planche à billets, d’importantes liquidités ont été réinjectées dans le circuit. Selon la BA plus 3.500 milliards de dinars ont été créés et injectés dans l’économie nationale entre octobre 2017 et mars 2018. Ce qui amené la Banque d’Algérie a recourir aux instruments de politique monétaire comme le taux de réserves obligatoires des banques pour limiter l’impact de la planche à billet en termes de dérives inflationnistes.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *