Planche à billets : près de 2.000 milliards de dinars de prêts en 2018

  Le gouvernement consent enfin à communiquer quelques chiffres concernant les financements à couvrir grâce au recours aux prêts de la Banque d’Algérie. Dimanche, le ministre des Finances, M. Abderrahmane  Raouya a avancé quelques prévisions pour ce qui est des montants à avancer au Trésor public grâce au recours à la planche à billets. Il a rappelé que les besoins en financement sont estimés à 570 milliards de dinars en 2017. Ces financements devraient plus que tripler en 2018 pour atteindre 1.815 milliards de dinars, selon le ministre qui que les besoins en financements du Trésor redescendent à 580 milliards de dinars en 2019, grâce au retour à la croissance, ce qui permettrait de réduire le déficit du Trésor à 55 milliards de dinars. Le Premier argentier du pays se hasarde même à prédire que le « le Trésor public n'aura besoin de recourir à aucun financement, et ce, du fait du niveau faible du déficit prévu », en 2020. En termes plus clairs,  le représentant du gouvernement espère un rééquilibrage des finances publiques en trois ans. Des prévisions pour le moins optimistes destinées à convaincre quant au bienfondé du recours à la planche à billets. Il faut cependant garder à l’esprit  que ce ne sont là que des prévisions, qu’il reste à hisser au rang d’objectifs assignés à ce gouvernement, ainsi qu’à ceux qui pourraient lui succéder. Des objectifs tributaires aussi de réformes que l’Exécutif a eu du mal jusqu’à aujourd’hui à mettre en œuvre, le recours à la planche à billets ne pouvant offrir qu’un sursis de plus. Le spectre de la Faillite réussira-t-il  à faire avancer les choses ? Le Premier-ministre, M. Ahmed Ouyahia a récemment lancé le défi à ses détracteurs en leur donnant rendez-vous lors des prochains semestres de 2018 pour évaluer la démarche du recours à la planche à billets et son impact sur l’inflation. Il est en ce sens attendu au tournant.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *