Privatisation des entreprises publiques : le Président Bouteflika oppose son véto

  C’est un nouveau camouflet que le Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia vient de subir. Annoncé en grandes pompes le 23 décembre dernier, la charte sur le partenariat public-privé signée lors de la tripartite gouvernement- UGTA- Patronat vient d’être remise en cause par le Président de la République. Dimanche le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Youcef Yousfi a affirmé en marge d’une visite à Relizane que « l’ouverture du capital des entreprises publiques relève des prérogatives du Président de la République ». Réagissant aux informations ayant fuité via les médias concernant l’annulation des décisions du Premier-ministre à ce propos, Yousfi a indiqué qu’une correspondance de la Présidence de la République fait état de certaines conditions et toute privatisation ou ouverture de capital des entreprises publiques ne peut se faire sans l’accord du Président de la république. Rappelons qui diverses sources ont fait savoir dès jeudi dernier qu’une correspondance de la Présidence de la République et adressées aux membres du gouvernement avait annulé les décisions prises par le Conseil des participations de l’État (CPE) et lors de la tripartite, préparant l’ouverture du capital d’entreprises publiques. Les premières cessions d’actifs devaient d’ailleurs toucher le secteur du tourisme. C’est la seconde fois que le Premier-ministre est mis en difficultés à ce propos. Au début du mois de janvier, c’est le secrétaire général du FLN, M. Djamel Ould Abbès qui avait mis en doute la démarche d’Ahmed Ouyahia concernant la privatisation des entreprises publiques. Celui-ci avait alors estimé que « l’entreprise publique est une ligne rouge qu’il ne faut pas franchir », avant d’organiser une tripartite parallèle avec le FCE et l’UGTA, signataires de la charte. L’onction donnée par le FLN donnait l’impression d’un sauf conduit pour le premier ministre. La récente décision du président de la République vient une nouvelle fois de tout remettre en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *