Produits alimentaires: Hausse de la facture à l’importation

La facture globale à l’importation des principaux produits alimentaires a connu une hausse de plus de 7% sur les quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période de 2016, notamment pour les laits et dérivés et les viandes, selon un bilan des douanes algériennes relayé par l’APS. Celle-ci a atteint 2,82 milliards de dollars sur les 4 premiers mois de 2017 contre 2,62 milliards de dollars à la même période de 2016, en hausse de 7,8%. Selon les chiffres du Centre national de l’informatique et des statistiques, le montant des importations du lait et produits laitiers s'est chiffrée à 545,25 millions de dollars sur les quatre premiers mois de 2017 (contre 311,85 millions de dollars sur les quatre premiers mois en 2016), soit une hausse de près de 75%.   Pour ce qui est des viandes, les importations se sont chiffrées à 96,65 millions de dollars (contre 72,22 millions de dollars), en augmentation de près de 34%. Quant aux sucres et sucreries, la facture à l’'importation s'est établie à 293,71 millions de dollars (contre 244,62 millions de dollars), soit un bond en hausse de près de 20,1%. La facture à l’'importation du café et thé s'est établie à 128,22 millions de dollars (contre 108,22 millions de dollars), un bond de près de 18,5%. Le montant des importations de légumes secs a atteint 133,72 millions de dollars (contre 128,74 millions de dollars), soit une hausse de près de 4%. Pour ce qui est céréales, semoules et farine, la facture a légèrement baissé à 949,1 millions de dollars (contre près de 968 millions de dollars), en baisse de près de 2%.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *