Quand Chakib Khelil fait de l’opposition !

  Trébuchant parfois sur les mots, signe d’un manque de pratique de la langue arabe, l’ancien ministre de l’Énergie, Chakib Khelil, invité de la chaine tv Dzair news, maitrise néanmoins ses sujets. L’ex patron du département de l’Énergie ravage la politique du gouvernement qu’il met en pièce. Il surfe allègrement sur tous les sujets sans occulter aucun thème. De l’économie au social en passant par le marché pétrolier, la clause 41/59 qui n’incite pas à l’investissement des étrangers en Algérie, le recours à la planche à billets au lieu de l’endettement intérieur, à la subvention et à la protection des couches les plus démunies. Ses arguments dévastateurs cassent la plaidoirie du premier ministre Ahmed Ouyahia. Déroutant mais précis dans son vocable dont les mots semblent etre recherchés, Chakib Khelil n’épargne aucun secteur et met à mal le programme gouvernemental qu’il voue à l’échec. L’invité exclusif de la chaine d’Ali Haddad s’impose en parfait opposant. Mais opposant à qui donc ? L’ancien ministre connu pour sa proximité avec le premier cercle présidentiel sinon ami direct du president de la république n’est pas homme à se retourner contre sa bienfaitrice famille d’adoption. Cependant et en s’attaquant au programme de Ouyahia et tenter de s’approprier la sympathie populaire ne se positionne-t-il pas en alternative qui ne peut se faire sans l’aval du cercle des décideurs ? Accusé, à tort ou à raison, d’être un pro américain, l’expert mondial plaide pour une opération de Com susceptible de démentir la « prétendue » domination française qui laisse supposer que « pour entrer en Algérie il faut passer par Paris ». Cela rassurera les pays désirant investir dans notre pays dont les USA, expliquera le Dr Khelil. Ce réquisitoire contre les français semble survenir en réaction aux pressions que tente d’exercer Emmanuel Macron sur l’Algérie concernant sa participation militaire effective parmi le G5 Sahel mais que les algériens refusent d’intégrer en respect au principe de non-ingérence. Les enchères annonçant l’ouverture de la précampagne pour la course au Palais d’El Mouradia semblent prendre un autre cours et se dérouleraient hors des frontières nationales.

Une pensée sur “Quand Chakib Khelil fait de l’opposition !

  • 14 décembre 2017 à 0 h 25 min
    Permalink

    Il vient donner des conseils alors qu’il a été ministre pendant 12 ans,ami du président,qui l’a empêché de réaliser ce qu’il conseille?? Pas capable de construire meme une raffinerie! Et on importe 2 milliards essence!! Qui veut le médiatiser ainsi?? Ya beaucoup d’autres experts qui n’ont jamais été écoutés encore moins invités aux médias! Basta.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *