Réforme des subventions : Nabni propose l’instauration d’un revenu universel

Le gouvernement vient d’annoncer la refonte du système des subventions d’ici 2019. Dans ce sens, le Collectif Nabni a tenu à apporter sa contribution au débat. Il estime dans ce contexte que la démarche du Gouvernement qui entend lancer dans une Wilaya-pilote, le premier jalon d’un projet de transferts monétaires ciblés, censé compenser les pertes de pouvoir d’achat issues des futures baisses des subventions démontre que ce dernier «  fait fausse route sur ce dossier sensible ». il estime aussi nécessaire « que la communication chaotique sur cette réforme laisse place à une réelle consultation nationale pour inventer un modèle de transferts monétaires qui soit conforme à notre idéal de justice sociale » A ce titre, NABNI met en garde contre les faibles taux de couverture et les erreurs de ciblage inhérentes aux modèles dont s’inspire le programme annoncé. Le collectif considère que « s’appuyer sur des listes de ménages démunis établies par l’administration. Les taux de couverture atteints par ce type de programmes (souvent moins de 20% de la population) sont inadaptés à notre contexte et à notre héritage de couverture sociale universelle ». Aussi et en l’absence d’un système d’information exhaustif et de capacité adéquate, un programme de ciblage administratif et statistique classique, importé de contextes différents du nôtre, exclura beaucoup de ceux qui auront le plus besoin de ces aides et couvrira trop peu de citoyens. Le risque est aussi de retarder davantage la réforme des subventions, sous prétexte que nous ne serions pas prêts. Le collectif propose deux options de ciblage des subventions. Il s’agit en premier lieu du ciblage progressif de tous les ménages déclarant un revenu inférieur à un certain plafond, ciblant les 40% des ménages les moins aisés, sur une base uniquement déclarative. Pour Nabni, les bénéficiaires   indus,   nombreux   au   début,   seront   progressivement   exclus,   à   mesure   que   se développe un système d’information qui puisse les identifier. La seconde option va encore plus loin pour éviter les erreurs et les complexités du ciblage, et propose une approche novatrice de la redistribution sociale dont bénéficierait quasiment toute la population Nabni revient ainsi sur sa proposition d’instauration d’un Revenu Universel individuel, accessible à quasiment tous les citoyens, sur une base uniquement déclarative. Pour le collectif, cette option est plus simple à mettre en œuvre, elle n’exclurait personne et ne souffrirait donc pas des erreurs du ciblage, des difficultés inhérentes à la fixation d’un plafond de revenu ou de la complexité administrative de sa mise œuvre. Elle est néanmoins plus de deux fois plus coûteuse que le Ciblage Progressif.
Vous pouvez consulter l'intégralité des propositions de Nabni sur le lien suivant: NABNI REFORME DES SUBVENTIONS ET TRANSFERTS MONETAIRES Resumé  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *