Réformes économiques : Révision des subventions et « rationalisation accrue » des recrutements au programme

  Mis au pied du mur par le Fonds monétaire international, qui a vivement critiqué, cette semaine les choix économiques du pays, le gouvernement est plus que jamais pressé d’entreprendre des réformes, mais aussi de rassurer quant au bien fondé du recours à la planche à billets.  C’est dans ce sens qu’un décret exécutif signé par le Premier ministre M. Ahmed Ouyahia concernant le mécanisme de suivi des mesures et réformes structurelles dans le cadre de la mise en œuvre du financement non conventionnel a été publié mercredi.  Au-delà du suivi du financement non conventionnel qui sera désormais suivi par la Banque d’Algérie, le texte officialise une feuille de route devant tracer le programme des réformes économiques à suivre à moyen terme. Au-delà du climat des investissements et du rééquilibrage des finances publiques, il est question d’une révision du système des subventions. Ainsi, et comme annoncé par le ministre des Finances, il est question d’une réforme des subventions dès 2018. Selon le texte paru sur la dernière livraison du Journal officiel « instruction sera émise en 2018 relative à la réalisation d’un recensement national des revenus des ménages, préparatoires à la rationalisation de la politique des subventions publiques, la mise en route graduelle, à partir de 2019 d’une nouvelle approche en matière de subventions directes et indirects de l’État au profit des ménages ». Il est également question de la « rationalisation accrue, durant les prochaines années, de la politique de recrutement dans la fonction publique et la mise en œuvre de la législation en matière de retraite ». Autrement-dit, une sérieuse révision des privilèges financés sur le budget de l’État. Le programme ainsi publié va à l’encontre des discours rassurants tenus jusque-là par le premier ministre. Rappelons dans ce sens que le ministre des Finances avait indiqué il y’a quelques semaines à partir de Dubai qu’une révision des subventions, notamment celles destinées au carburant était envisagée dès 2019. Relayée par les médias cette déclaration avait alors provoqué l’indignation d’Ahmed Ouyahia qui y avait vu une tentative de manipulation de déstabilisation de la part de certains médias. La feuille de route publié sur le JO met  ainsi les contradictions du chef de l’Exécutif.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *