Révision de la loi sur les hydrocarbures : un long processus en perspective !

Le Premier-ministre, M. Ahmed Ouayhia a annoncé il y’a quelques jours que la loi sur les hydrocarbures devrait bientôt être révisée et amendée dans l’objectif d’accroître l’attractivité du domaine minier nationale envers les investisseurs étrangers.  Le chef de l’Exécutif s’est hasardé à avancer que cette révision devrait intervenir en 2018. Cependant, et s’il est vrai que l’amendement de la loi est un préalable à toute tentative de relancer les appels d’offres pour l’attribution de blocs d’exploration et d’exploitation  d’hydrocarbures, celle-ci devra passer par un processus long et complexe, ce qui éloigne encore cette perspective. Le ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni a dans ce sens indiqué lundi que les premières moutures portant amendement de la loi sur les hydrocarbures ne seront pas finalisées avant juin 2018 Selon APS, le ministre de l’Energie a précisé en marge de la journée Portes ouvertes de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft ) que "cela ne signifie pas que le projet portant amendement de loi sur les hydrocarbures sera finalisé en juin 2018 mais ce sont plutôt les premières moutures de cette révision qui le seront à cette date". Le premier responsable du secteur ne fera d’ailleurs pas preuve d’empressement à ce propos en expliquant aux journalistes que « cette  viendra au moment opportun ». Le nouveau président du Directoire d’Alnaft, M. Arezki Hocini, abondera d’ailleurs dans le même sens  en indiquant qu'il faudrait au moins 6 mois pour définir les grands axes de la révision de la loi sur les hydrocarbures en vigueur. Le projet de révision de la loi qui était dans l’air depuis plusieurs mois déjà devra donc attendre, du moins si un retournement du marché pétrolier ne finit pas par étouffer toute velléité de réforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *