Saidal: entrée en service de nouvelles unités en 2017

  Le groupe Saidal compte mettre en service de nouvelles unités de production en 2017. M. Yacine Tounsi, Directeur Général du groupe pharmaceutique public a indiqué samedi, dans un entretien accordé à l'APS, il s’agit plus précisément de deux catégories de projets: des unités de fabrication de médicaments génériques et des unités spécialisées. Pour les génériques, trois (3) unités devront être réceptionnées avant la fin du premier semestre 2017: celle de Cherchell pour les formes sèches avec une capacité annuelle de 25 millions unités-ventes (uv), celle de Zemirli (El Harrach) pour les formes sèches également (55 millions uv) et celle de Constantine pour les formes liquides (28 millions uv). Quant aux unités spécialisées, il s'agit du projet de production d'insuline humaine à Constantine en partenariat avec le groupe Novonordisk pour l'ensemble de sa gamme d'insulines: "Le projet est dans un état d'avancement appréciable", précise l’APS. Lancés en août 2015, les travaux de réalisation de ce projet, composé de deux unités, seront achevés à la fin du premier semestre 2017 pour ce qui concerne l'unité de production d'insuline en flacons. Quant à l'unité de production d'insuline nouvelle génération en cartouches (stylos), les travaux de réalisation devraient être finalisés vers fin 2018. Concernant le projet de fabrication de médicaments anticancéreux (25 millions uv/an), qui est une société mixte avec l'entreprise koweitienne North africa holding company, M. Tounsi fait savoir qu'il est en cours d'étude et que les travaux devraient être lancés au cours du premier semestre 2017. Pour consolider sa position de leader national dans le générique, Saidal investit aussi dans la réalisation d'un nouveau Centre de Recherche et Développement à la nouvelle Ville de Sidi Abdallah, comme elle projette de fabriquer des médicaments issus de la biotechnologie particulièrement des bio-similaires et des vaccins, "un axe stratégique majeur dans le développement du groupe", avance le même responsable. En outre, le groupe a signé récemment un accord de partenariat avec la société jordanienne Acdima portant sur la réalisation d'études de bioéquivalence en Algérie. Une fois opérationnels, ces projets permettront à Saidal de passer d'une capacité de production actuelle de 130 millions uv/an à plus de 300 millions uv/an. Il est aussi envisagé qu'un surplus de production soit dégagé, après satisfaction des besoins nationaux, pour conforter les exportations de cette société.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *