Saison estivale à Skikda: des plages féériques tout au long de 140 km de littoral

Plantées au milieu de paysages naturels féériques, les plages de la wilaya de Skikda qui s’étirent sur un littoral de 140 km, offre un enchantement particulier qui fait que quiconque les visite ne pourra pas s’empêcher d’y retourner.

Proposant une variété exceptionnelle de combinaisons de sables dorés, de verdure et de forêts, ces plages dont la plus immense au pays avec 24 km allant de la localité de Larbi Ben M’hidi à Filfila, attirent chaque année des estivants des quatre coins du pays et même de l’étranger. Durant cet été 2018, Skikda a étoffé son offre de plages d’un nouveau site balnéaire à l’entrée de la plage Larbi Ben M’hidi qui porte l’étrange et tentante appellation "La sirène". Ceci porte à 23 le nombre total de plages autorisées à la baignade dans la wilaya, a indiqué à l’APS le directeur du tourisme et de l’artisanat traditionnel, Larbi Mechri. Les préparatifs de la nouvelle saison estivale sont presque terminés avec les actions régulières de nettoyage et réaménagement des plages pour accueillir dans les meilleures conditions les estivants attendus immédiatement après la fête de l’aïd El Fitr, a souligné M. Mechri qui a relevé qui ces préparatifs supervisés par les autorités de wilaya impliquent les corps de sécurité de la gendarmerie et de la police et la protection civile. Le président de l’APC de Skikda, Mohamed Bougueroua, assure, pour sa part, que cette collectivité qui, fière de ses plages Larbi Ben M’hidi et Stora, a nettoyé ses sites du littoral depuis 10 jours en mobilisant 90 agents de l’entreprise CleanSki et de celle communale de nettoyage.  
Le voeu de rouvrir la plage de Tamanart 
  Les Skikdis et estivants d’autres wilayas qui nourrissaient le voeu de voir la plage enchanteresse de Tamanart rouverte à la baignade en offrant à ses visiteurs les structures d’accueil nécessaire, ont désenchanté, a confié le président de l’APC de Cheraïa, Tahar Bouhouch. Pourtant, l’administration de la collectivité a nettoyé la plage et aménagé des accès pour y conduire les estivants en prévision de son ouverture, a souligné Bouhouch qui a déploré l’opposition de la commission de wilaya de surveillance des préparatifs de la saison estivale. Cet élu rappelle qu’en 1981, cette plage avait été classée meilleure plage d’Afrique et fut très prisée même par des touristes étrangers, durant les années 1970 et 1980 mais "la décennie noire avait tout changé". Rouverte de 2003 à 2007, la plage a été de nouveau fermée et "les tentatives menées depuis par l’APC pour la rouvrir ont toutes essuyé un échec", a ajouté Bouhouch qui a souligné que malgré cette "fermeture", la plage attire chaque saison les estivants mais cela reste "bien risqué" en l’absence de surveillance. La non-ouverture à la baignade de la plage est motivée par "l’absence de conditions nécessaires", a indiqué le directeur de wilaya de tourisme sans donner plus d’explication. Depuis le 1er juin, les plages de Skikda sont autorisées à la baignade mais l’ouverture officielle de la saison estivale aura lieu fin juin avec une cérémonie "spéciale", a assuré le directeur du tourisme. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *