Skikda: la comédienne Samia Saâdi enterrée au cimetière Kobia

La comédienne Samia Saâdi a été enterrée lundi après-midi au cimetière Kobia de la ville de Skikda en présence d'une foule de ses proches, d'artistes et de responsables locaux. L'artiste, née en 1962, considérée comme l'une des premières femmes de Skikda à monter sur les planches, est décédée dimanche des suites d'une maladie qui avait provoqué sa cécité. Passionnée de théâtre et jouissant d'un grand talent, elle était l'une des artistes les plus aimés à Skikda, a déclaré Abdelmalek Benkhelaf, enseignant universitaire et comédien, qui a connu la défunte durant les années 1980. Son professionnalisme et son sens inné de l'humour lui permettaient de gagner les coeurs et de semer la joie, a-t-il ajouté.

Lire aussi: Skikda: décès de l’artiste du théâtre Samia Saâdi
Icône du quatrième art à Skikda, Samia Saâdi est l'une des grands noms féminins du théâtre. Elle avait effectué ses premiers pas dans l'art en 1979 sur les planches du centre culturel communal Issat Idir avant de rejoindre la troupe de théâtre communal où débuta effectivement sa carrière avec son premier véritable rôle dans la pièce "Achna oua choufna" de Saïd Zenir. Elle activera au sein de cette troupe jusqu'en 2010. En 2006, elle a participé à la création de l'association Noujoum El Mesrah. Elle a écrit plusieurs pièces dont "Ahlam Zmane" et "Ya chari dala" . La défunte est apparue dans plusieurs oeuvres télévisées dont "Koussouf", "El Wahm", "Bab Eraï", "Aïssa Story" et "Aassab oua awatar". Elle travaillait dernièrement à la formation au métier du théâtre d'un groupe de jeunes artistes mais la maladie l'avait empêché de poursuivre ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *