Syrie: l’EI chassé de 90% de Raqa

  Les forces antijihadistes soutenues par Washington en Syrie "contrôlent désormais 90%" de Raqa selon une ONG, et estiment même que la bataille pour s'emparer de la "capitale" du groupe Etat islamique (EI) dans ce pays en guerre "touche à sa fin". Assiégés depuis près de trois mois dans cette ville du nord de Syrie, les jihadistes semblent dans l'incapacité de résister aux frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. "Grâce aux raids aériens intensifs de la coalition, l'EI s'est retiré en 48 heures d'au moins cinq quartiers, ce qui fait que les Forces démocratiques syriennes (FDS) contrôlent désormais 90% de la cité", a rapporté mercredi à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). D'après lui, "les jihadistes ont perdu tous les quartiers dans le nord de Raqa (...) et sont confinés dans le centre-ville". Selon AFP, les jihadistes tiennent encore le grand quartier d'al-Amine où ils occupent d'anciens immeubles gouvernementaux, comme l'ex-siège du gouverneur et les services de renseignements syriens, selon M. Abdel Rahmane. "Ces bâtiments sont dotés d'abris et de tunnels, ainsi que de la partie souterraine d'un stade de football, autrefois utilisé comme prison par l'EI", a-t-il précisé. Les jihadistes tiennent également les environs de ce quartier. L'avancée des FDS dans les 10% de la ville encore aux mains d l'EI pourrait être délicate en raison du grand nombre de mines posées par les jihadistes, prévient encore Rami Adbel Rahmane. De leur côté, les FDS ont indiqué dans un communiqué avoir mené, au cours des cinq derniers jours, "une attaque surprise" dans le nord de la ville, libérant plusieurs secteurs et "dispersant les forces jihadistes".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *