Syrie: visite surprise de Poutine qui ordonne le retrait des troupes russes

    Le président russe Vladimir Poutine a ordonné au ministère de la Défense d'entamer le processus de retrait des militaires russes du territoire syrien, a-t-il annoncé lundi en visite sur la base aérienne de Hmeimim. "J'ordonne au ministre de la Défense, au chef d'état-major général, de procéder au retrait du groupe de forces russes sur les lieux de leur déploiement permanent", a déclaré M. Poutine, s'adressant aux militaires, selon l'agence russe Sputnik. Il y a été accueilli par le président syrien Bachar al-Assad, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et le chef des forces russes en Syrie, Sergueï Sourovikine, selon l'agence. "En seulement deux ans, les Forces armées russes et l'armée syrienne ont vaincu le groupe de terroristes internationaux le plus apte au combat. A ce propos, j'ai pris une décision: une partie importante du contingent militaire russe en Syrie rentre en Russie", a ajouté le président russe. Le chef de l'état-major des Forces armées russes, Valéri Guérassimov a annoncé mercredi dernier que la Syrie est complètement libérée du joug de l'organisation terroriste autoproclamée "Etat islamique" (Daech/EI) et les derniers terroristes ont été écrasés par les troupes du général Souheil al-Hassan dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. "L'ensemble des bandes de Daech encore présentes sur le sol syrien ont été anéanties", a-t-il déclaré intervenant devant des attachés militaires étrangers lors de son point de presse annuel. "Quant au territoire lui-même, il a été libéré. Le ministre russe de la Défense Serguei Choigou en a informé il y a une heure le commandant en chef, Vladimir Poutine", a-t-il ajouté. Et de préciser qu'"aujourd'hui même les troupes du général Souheil et du 5e corps des volontaires ont écrasé les derniers terroristes présents dans la province de Deir ez-Zor, libérant ainsi les agglomérations de Salhiyeh, d'Al-Hreyta et de Moussalaha". Elles ont ensuite fait la jonction avec les troupes gouvernementales progressant du sud. Le conflit armé qui se poursuit en Syrie depuis mars 2011 a fait plus de 220.000 morts, selon l'ONU. A la demande du président syrien Bachar el-Assad, la Russie a entamé le 30 septembre 2015 une opération de frappes aériennes contre les sites des terroristes en Syrie  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *