Taux d’intérêts : le tour de vis de la Banque d’Algérie

La Banque d’Algérie entend mettre fin aux taux d’intérêts jugés excessifs et qui sont pratiqués par certaines banques notamment lorsqu’il s’agit de crédits à la consommation.  Après une première instruction publiée en septembre et destinée à règlementer les taux  d’intérêt, l’Autorité monétaire vient d’adresser une seconde note aux banques et établissements financiers de la place afin de clarifier les nouvelles dispositions. Rappelons dans ce sens qu’une instruction du 1er septembre 2016 estimait que tout taux d’intérêt dépassant de 20 %  la moyenne des taux effectifs pratiqué par l’ensemble des banques de la place sur un même segment était un taux d’intérêt excessif.  En termes plus clairs, si sur un segment à l’exemple des crédits immobiliers, la moyenne des taux s’établit à 7 % sur un semestre, aucune banque n’a le droit de pratiquer un taux supérieur à 8,4 %. Aussi, pour clarifier les nouvelles mesures et les mettre en œuvre la Banque d’Algérie exhorte aujourd’hui les banques à adresser leurs déclarations de taux d’intérêt effectif global  avant la fin de chaque semestre  afin de fixer les seuils des taux d’intérêt excessifs, auquel cas, celles-ci risquent  de s’exposer aux sanctions de la Commission bancaire. La Banque d’Algérie s’engage quant à elle à communiquer les taux d’intérêts effectifs moyens et les seuils des taux d’intérêts excessifs à l’ensemble des banques de la place et à les publier sur son site web.  Ce qui est susceptible de rendre une information fiable et complète aussi bien aux banques qu’à leurs clients et mettre ainsi fin à certaines pratiques qui se sont multipliées au lendemain de la réintroduction du crédit à la consommation. Rappelons dans ce contexte que certaines banques n’ont pas hésité à appliquer des taux supérieurs à 20% et même à 30 % dans le cadre du crédit à la consommation.  La Banque d’Algérie a instruit les banques dans ce cadre à réajuster leurs taux selon les seuils qui seront fixés, et ce, même pour les crédits accordés antérieurement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *