Tramway de Constantine : déficitaire, l’entreprise espagnole Isolux Corsan laisse place à Cosider

L'entreprise publique Cosider a été désignée pour prendre en charge les prestations de l'entreprise déficitaire espagnole Isolux Corsan, engagée en consortium dans la réalisation de l'extension de la ligne du tramway de Constantine, a annoncé mercredi le président directeur général de l'Entreprise Métro d'Alger (EMA), Omar Hadbi. Au cours d'une visite de travail au projet d'extension du tramway de Constantine, le même responsable qui était accompagné du président directeur général de Cosider, M. Lakhdar Rekhroukh a estimé que le groupe public Cosider qui cumule "une expérience avérée" en la matière se chargera de la réalisation "des ouvrages d'arts et des plateformes prévues dans le cadre de ce projet", des lots initialement confiés à l'entreprise espagnole. M. Hadbi qui a exclu tout "incidence financière" pour ce  projet a cependant indiqué que cette "modification" aura "un impact sur les délais de réception de ce projet". Il a ajouté que l'EMA et les autorités locales s'emploient à "minimiser au maximum ces délais". Dans ce sens, le même responsable a indiqué que l'extension de la ligne du tramway de Constantine en cours de réalisation entre la station de la cité Zouaghi Slimane et la ville Ali Mendjeli sera "réceptionnée par phase". La priorité, a-t-il ajouté est de livrer dans une première étape le tronçon "jusqu'à l'entrée de la ville Ali Mendjeli" (Boulevard de l'indépendance), puis jusqu'à la station terminale en face de l'université  Constantine 2 dans une phase ultérieure. Le même responsable a indiqué qu'une réunion-bilan sera tenue le mois de septembre prochain "pour fixer le calendrier de livraison des travaux et les moyens et mesures à mettre en œuvre pour remédier à toute éventuelle contrainte".  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *