Transferts des migrants : un flux de 2 milliards de dollars vers l’Algérie

Les envois de fonds vers l’Algérie se sont  chiffrés à deux milliards de dollars en 2016, soit le même montant  transféré en 2015 par la diaspora algérienne, selon un rapport de la Banque mondiale (BM), publié vendredi à Washington. Le montant représente 1,2 % du Pib de l’Algérie en 2016 précise la BM dans  son rapport sur la migration et le développement, publié en marge de ses  réunions de printemps qui se tiennent à Washington. Les envois de fonds par la diaspora algérienne restent, cependant, moins  importants comparés à ceux drainés par d’autres pays de la région du  Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) L’Egypte tient toujours le haut du pavé avec 16,6 mds de dollars, suivi du  Liban (7, 3 mds de dollars) et le Maroc (7 mds de dollars). La Tunisie a  capté 1,8 mds de dollars, soit 4,2% de son Pib en 2016. La BM s’attend à une augmentation des transferts de fonds vers la région  Mena en 2017 qui sera essentiellement tirée par l’amélioration des taux  d’intérêt en Egypte devant inciter la diaspora égyptienne à envoyer plus de  fonds. La stabilité de la croissance dans la zone euro, d’où l’essentiel des  transferts vers l’Algérie, la Tunisie et le Maroc provient, devrait aider à  maintenir les flux vers ces trois pays du Maghreb cette année. Par ailleurs, les transferts mondiaux de fonds qui incluent également les  flux vers les pays à revenu élevé se sont contractés en 2016 de 1,2% à 575  mds de dollars contre 582 mds de dollars en 2015.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *